+33 1 45 51 60 55 vea@vea.asso.fr

La newsletter hebdomadaire
L’évangile en 1000 signes

« Si vous ne vous convertissez pas, vous périrez tous de même » Edition du 24 mars 2019

Évangile de Saint Luc 13,1-9

Un jour, des gens rapportèrent à Jésus l’affaire des Galiléens que Pilate avait fait massacrer, mêlant leur sang à celui des sacrifices qu’ils offraient.
Jésus leur répondit : « Pensez-vous que ces Galiléens
étaient de plus grands pécheurs que tous les autres Galiléens, pour avoir subi un tel sort ?   Eh bien, je vous dis : pas du tout ! Mais si vous ne vous convertissez pas,
vous périrez tous de même.
Et ces dix-huit personnes tuées par la chute de la tour de Siloé, pensez-vous qu’elles étaient plus coupables que tous les autres habitants de Jérusalem ?  Eh bien, je vous dis : pas du tout ! Mais si vous ne vous convertissez pas,
vous périrez tous de même. »
Jésus disait encore cette parabole :
« Quelqu’un avait un figuier planté dans sa vigne. Il vint chercher du fruit sur ce figuier, et n’en trouva pas.
Il dit alors à son vigneron : ‘Voilà trois ans que je viens chercher du fruit sur ce figuier, et je n’en trouve pas.
Coupe-le. À quoi bon le laisser épuiser le sol ?’   Mais le vigneron lui répondit :‘Maître, laisse-le encore cette année, le temps que je bêche autour pour y mettre du fumier. Peut-être donnera-t-il du fruit à l’avenir. Sinon, tu le couperas.’ »

Commentaire

Si vous ne vous  convertissez pas, vous périrez tous ! La parole de Jésus semble sévère, mais n’est-ce pas l’annonce des scientifiques concernant le respect de la planète, si nous ne faisons rien ? L’actualité de la mort, c’est un avion qui scratch, un naufrage de migrants, un tsunami !

Elle n’appelle pas seulement à rechercher les causes, mais à chercher le sens de la vie. Expérimenter un salut, rencontrer le Dieu qui sauve, qui entend, qui voit ; comme dans la 1ère lecture , l’expérience de Moïse : Il a voulu par ses propres forces sauver un compatriote, mais il a du fuir pharaon ! C’est comme un migrant en fuite, qu’il est rejoint par la présence mystérieuse de Dieu, dans le buisson qui brûle sans se consumer. Il est alors mis dans sa foi au service du salut de tout un peuple. Je t’envoie chez pharaon tu feras sortir d’Egypte mon peuple ! C’est dans l’expérience de notre faiblesse que  nous pouvons discerner l’œuvre de Dieu dans nos vies et ainsi mieux servir la communauté humaine. Dans la prière , en présence de Dieu, entrons dans l’écoute de sa parole. C’est le chemin de Jésus vers sa croix et sa résurrection,  c’est notre marche vers Pâques.

Nous remercions vivement, Guy Dubigeon, prêtre du diocèse de Nantes pour le partage de ce texte

Une publication hebdomadaire

« Les 1000 signes de l’Évangile » est un court commentaire (1000 signes, justement) de l’Evangile proposé par la liturgie catholique le dimanche. Chaque semaine un commentaire, rédigé par un aumônier VEA, est publié sur notre site. Vous pouvez vous abonner gratuitement pour le recevoir, toutes les semaines, dans votre messagerie mail.

S’abonner

Anciennes publications