+33 1 45 51 60 55 vea@vea.asso.fr

L’évangile en 1000 signes

« Celui qui demeure en moi et en qui je demeure, celui-là porte beaucoup de fruit » Edition du 2 mai 2021

EVANGILE de Jésus Christ selon saint Jean (15, 1-8)

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Moi, je suis la vraie vigne, et mon Père est le vigneron. Tout sarment qui est en moi, mais qui ne porte pas de fruit, mon Père l’enlève ; tout sarment qui porte du fruit, il le purifie en le taillant, pour qu’il en porte davantage. Mais vous, déjà vous voici purifiés grâce à la parole que je vous ai dite. Demeurez en moi, comme moi en vous. De même que le sarment ne peut pas porter de fruit par lui-même s’il ne demeure pas sur la vigne, de même vous non plus, si vous ne demeurez pas en moi.
Moi, je suis la vigne, et vous, les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure, celui-là porte beaucoup de fruit, car, en dehors de moi, vous ne pouvez rien faire. Si quelqu’un ne demeure pas en moi, il est, comme le sarment, jeté dehors, et il se dessèche. Les sarments secs, on les ramasse,
on les jette au feu, et ils brûlent. Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez tout ce que vous voulez, et cela se réalisera pour vous. Ce qui fait la gloire de mon Père, c’est que vous portiez beaucoup de fruit et que vous soyez pour moi des disciples. »

 

COMMENTAIRE

Dieu trinité se donne au disciple qui croit au Christ et devient source de vie pour les autres et pour le monde

 Jean dans la première lecture nous rappelle l’identité du baptisé : l’union à la Trinité . Être baptisé c’est entrer dans la communion trinitaire. Nous avons trop souvent pris l’habitude de nous enfermer dans relation exclusive au Fils sans nous ouvrir clairement à la dimension trinitaire et par conséquent à nos frères et sœurs.

 Dans l’évangile Il est aussi question de lien . Le lien c’est une autre façon de vivre la résurrection : le Christ qui nous rétablit dans la relation trinitaire que le péché d’Adam à brisé. Pour traduire ce lien, jésus utilise l’image bien connu de ses auditeurs : le vigne et le sarment. Si l’on comprend aisément de ce lien vital, Jésus voudrait amener ses disciples à découvrir ce à quoi ils son appelés : donner vie. C’est en quelque sorte prolonger la vie reçue de Lui pour faire vivre le monde.

 Remarquons aussi la richesse de ce verset: vous voici purifiés par la parole que je vous ai dite : ce que dit jésus c’est que sa parole aussi nous sommes pardonnés et  : garder sa parole c’est être sauvé.

 

Nous remercions vivement le père Jean Claude Ngoma , prêtre du diocèse d’Autun, pour le partage de ce texte

Une publication hebdomadaire

« Les 1000 signes de l’Évangile » est un court commentaire (1000 signes, justement) de l’Evangile proposé par la liturgie catholique le dimanche. Chaque semaine un commentaire, rédigé par un aumônier VEA, est publié sur notre site. Vous pouvez vous abonner gratuitement pour le recevoir, toutes les semaines, dans votre messagerie mail.

S’abonner

Anciennes publications

« La lèpre le quitta et il fut purifié » Edition du 14 février

EVANGILE de Jésus Christ selon saint Marc (1, 40-45) . En ce temps-là, un lépreux vint auprès de Jésus ; il le supplia et, tombant à ses genoux, lui dit : « Si tu le veux, tu peux me purifier. » Saisi de compassion, Jésus étendit la main, le toucha et lui dit : « Je...

« Il enseignait en homme qui a autorité » Edition du 31 Janvier 2021

EVANGILE​. de Jésus Christ selon saint Marc (1, 21-28) ​Jésus et ses disciples entrèrent à Capharnaüm. Aussitôt, le jour du sabbat, il se rendit à la synagogue, et là, il enseignait. On était frappé par son enseignement, car il enseignait en homme qui a autorité, et...

Nous sommes venus d’Orient adorer le roi Edition du 03 janvier 2021

EVANGILE de Jésus Christ selon saint Matthieu (2, 1-12) Jésus était né à Bethléem en Judée, au temps du roi Hérode le Grand. Or, voici que des mages venus d’Orient arrivèrent à Jérusalem et demandèrent : « Où est le roi des Juifs qui vient de naître ? Nous avons vu...