+33 1 45 51 60 55 vea@vea.asso.fr

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 11,1-13

Il arriva que Jésus, en un certain lieu, était en prière.
Quand il eut terminé,
un de ses disciples lui demanda :
« Seigneur, apprends-nous à prier,
comme Jean le Baptiste, lui aussi, l’a appris à ses disciples. »
Il leur répondit :
« Quand vous priez, dites :
‘Père,
que ton nom soit sanctifié,
que ton règne vienne.
Donne-nous le pain
dont nous avons besoin pour chaque jour
Pardonne-nous nos péchés,
car nous-mêmes, nous pardonnons aussi
à tous ceux qui ont des torts envers nous.
Et ne nous laisse pas entrer en tentation. »
Jésus leur dit encore :
« Imaginez que l’un de vous ait un ami
et aille le trouver au milieu de la nuit pour lui demander :
‘Mon ami, prête-moi trois pains,
car un de mes amis est arrivé de voyage chez moi,
et je n’ai rien à lui offrir.’
Et si, de l’intérieur, l’autre lui répond :
‘Ne viens pas m’importuner !
La porte est déjà fermée ;
mes enfants et moi, nous sommes couchés.
Je ne puis pas me lever pour te donner quelque chose’.
Eh bien ! je vous le dis :
même s’il ne se lève pas pour donner par amitié,
il se lèvera à cause du sans-gêne de cet ami,
et il lui donnera tout ce qu’il lui faut.
Moi, je vous dis :
Demandez, on vous donnera ;
cherchez, vous trouverez ;
frappez, on vous ouvrira.
En effet, quiconque demande reçoit ;
qui cherche trouve ;
à qui frappe, on ouvrira.
Quel père parmi vous, quand son fils lui demande un poisson,
lui donnera un serpent au lieu du poisson ?
ou lui donnera un scorpion
quand il demande un œuf ?
Si donc vous, qui êtes mauvais,
vous savez donner de bonnes choses à vos enfants,
combien plus le Père du ciel donnera-t-il l’Esprit Saint
à ceux qui le lui demandent ! »

Commentaire

 

L’évangile de ce dimanche s’inscrira volontiers dans une certaine continuité. Comme pour ne plus laisser de doute, Jésus le Christ nous dira comment prier. Il nous initie à une disposition filiale,  qui nous fait nous tourner vers notre “Père”. En somme, il nous donne l’exemple. Il nous donne les mots pour exprimer cette expression du cœur qu’est la prière. PRIER, une question de mots uniquement ou peut-être bien plus encore ? Dans le même évangile, il complétera les choses et incarnera la prière d’une certaine façon dans les gestes humbles du quotidien…La prière nourrit donc notre vie spirituelle,  au point de nous faire porter du fruit: la prière moteur de tout agir. En relisant la vie des saints, comment ne pas penser au couple Louis et Zélie Martin, qui au départ de leur cheminement conjugal, avaient eu le désir de centrer leur projet de vie sur Dieu. Aujourd’hui cela pourrait paraître extrême au regard de notre société ? Mais l’évangile ne nous inviterait- il pas à une certaine forme de radicalité ? Somme toute, faut-il plaire à Dieu ou aux hommes? N’est-il pas possible d’aimer Dieu en servant les hommes ? Il est des moments de nos vies qui nécessitent des décisions, voire même des choix qui nous coûtent cher, parce qu’ils nous feront sortir d’une tiédeur certaine. Évitons d’être rivé uniquement vers le passé qui n’est plus, sans pour autant fuir dans un “demain bien éloigné”. Le Christ nous invite à vivre l’aujourd’hui de Dieu, que les Pères de l’Eglise résumaient en 2 mots: “hic et nunc” (“ici et maintenant “). Cette fin de mois de juillet sera une belle opportunité en vue de renforcer nos liens intergénérationnels, notamment liens de grands parents avec les petits enfants et vis et versa. La fête de Ste Anne aura été source de grâces particulières pour nos familles et pour les Bretons qui l’auront honorée avec ferveur à Auray. Prier c’est vivre et agir.

Nous remercions vivement le père Sébastien Douvier, prêtre du diocèse de Metz, pour le partage de ce texte