+33 1 45 51 60 55 vea@vea.asso.fr

Z-Actualités en page d’accueil



Veillez pour être prêts Edition du 27 novembre 2022

EVANGILE de Jésus Christ selon saint Matthieu (24, 37-44)

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Comme il en fut aux jours de Noé, ainsi en sera-t-il lors de la venue du Fils de l’homme. En ces jours-là, avant le déluge, on mangeait et on buvait, on prenait femme et on prenait mari, jusqu’au jour où Noé entra dans l’arche ; les gens ne se sont doutés de rien, jusqu’à ce que survienne le déluge qui les a tous engloutis : telle sera aussi la venue du Fils de l’homme. Alors deux hommes seront aux champs : l’un sera pris, l’autre laissé. Deux femmes seront au moulin en train de moudre : l’une sera prise, l’autre laissée. Veillez donc, car vous ne savez pas quel jour votre Seigneur vient. Comprenez-le bien : si le maître de maison avait su à quelle heure de la nuit le voleur viendrait, il aurait veillé et n’aurait pas laissé percer le mur de sa maison. Tenez-vous donc prêts, vous aussi : c’est à l’heure où vous n’y penserez pas que le Fils de l’homme viendra. » Veillez pour être prêts

 

 

COMMENTAIRE

Nous entrons, ce dimanche, dans le temps de l’avent. Le mot « avent » vient du mot latin « adventum » qui signifie « avènement » ; L’avent est le temps de l’espérance, or
 espérer c’est découvrir tous les « déjà » pour s’en réjouir ;
 espérer c’est en même temps chercher tous les « pas encore » pour qu’ils adviennent.                   

 ♦ Réjouissons-nous de tous les « déjà » qui nous font espérer.
Nous risquons trop souvent d’oublier de conjuguer le présent pour parler de Dieu et de sa venue. « aujourd’hui le Seigneur vient, aujourd’hui il nous crée, aujourd’hui il nous sauve, aujourd’hui il est là, présent au milieu de nous. »
Si nous croyons que Dieu est le Vivant, il n’est donc pas seulement un être du passé ou de l’avenir, il est Dieu vivant aujourd’hui. Son avènement est pour aujourd’hui.

♦ Mais espérer c’est chercher tous les « pas encore » et se mobiliser pour les faire advenir.
Jésus, demande  une attitude active en attendant son retour : « veiller » et « se tenir prêt. »
Et pourquoi nous faut-il veiller ? parce que nous risquons d’oublier l’essentiel, ce qui s’était passé  au temps de Noé : « les gens ne se sont doutés de rien » rappelle Jésus. Au cœur de notre vie quotidienne, apparemment banale, nous sommes invités à lever les yeux pour guetter le Seigneur qui reviendra… « à l’heure où nous n’y pensons pas… » Puisse-t-il nous surprendre, et puisions-nous nous en réjouir, en lui disant : « je t’attendais ! »

 

 

 

 

 

Nous remercions vivement le père Gérard Naslin, prêtre du diocèse de Nantes, pour le partage de ce texte

« Jésus, souviens-toi de moi quand tu viendras dans ton Royaume » Edition du 20 novembre 2022

EVANGILE de Jésus Christ selon saint Luc (23, 35-43)

En ce temps-là, on venait de crucifier Jésus, et le peuple restait là à observer. Les chefs tournaient Jésus en dérision et disaient :
« Il en a sauvé d’autres : qu’il se sauve lui-même, s’il est le Messie de Dieu, l’Élu ! »
Les soldats aussi se moquaient de lui ; s’approchant, ils lui présentaient de la boisson vinaigrée, en disant : « Si tu es le roi des Juifs, sauve-toi toi-même ! »
Il y avait aussi une inscription au-dessus de lui : « Celui-ci est le roi des Juifs. »
L’un des malfaiteurs suspendus en croix l’injuriait : « N’es-tu pas le Christ ? Sauve-toi toi-même, et nous aussi ! »
Mais l’autre lui fit de vifs reproches : « Tu ne crains donc pas Dieu ! Tu es pourtant un condamné, toi aussi ! Et puis, pour nous, c’est juste : après ce que nous avons fait, nous avons ce que nous méritons. Mais lui, il n’a rien fait de mal. » Et il disait : « Jésus, souviens-toi de moi quand tu viendras dans ton Royaume. »
Jésus lui déclara : « Amen, je te le dis : aujourd’hui, avec moi, tu seras dans le Paradis. »

COMMENTAIRE


Regardons ce Roi de l’univers tel que nous le présente l’évangéliste Luc dans son récit de la passion :
             Jésus, Roi de l’univers, vient nous donner des raisons de vivre
             Jésus, Roi de l’univers, vient nous donner des raisons de croire.

Jésus nous donne des raisons de vivre.
Regardant ce Roi nous découvrons que, ce qui fait la grandeur d’un homme, ce n’est pas son avoir, ni son pouvoir, c’est son être. Sur la croix Jésus dit qui est l’homme. C’est pour cela qu’il est Roi de  l’univers, invitant tous les habitants de l’univers à aimer comme lui il aime, et pour que tout l’univers soit « Royaume de Dieu ».

Un roi a des sujets, or si nous nous disons les sujets de ce Roi de l’univers, il nous faut essayer d’aimer de plus en plus comme lui, il aime, c’est-à-dire en servant, en pardonnant, en compatissant, en priant.
Oui, Jésus nous donne des raisons de vivre.

• Si nous le regardons encore, il vient nous donner aussi des raisons de croire… car sur ce visage défiguré par la souffrance, déjà transfigure le visage de Dieu. C’est lui, Jésus, du haut de la croix, qui « attire tout à lui » comme il l’avait annoncé ; c’est lui qui promet au malfaiteur qu’il « sera avec lui dans le paradis »
Oui, sur le visage défiguré de Jésus apparaît le visage transfiguré du Christ, Roi de l’univers, vrai Dieu. Car la seule puissance de Dieu est l’Amour. Voilà le Dieu auquel nous croyons.

 

Nous remercions vivement le père Gérard Naslin, prêtre du diocèse de Nantes, pour le partage de ce texte
A vos agendas Mise à jour 18/11/2022

A vos agendas Mise à jour 18/11/2022

Prochains CN (Comité National)
10 et 11 DECEMBRE 2022
18 et 19 MARS 2023
10 et 11 JUIN 2023
9 et 10 DECEMBRE 2023

Lieu : PSA

Prochaine AG (Assemblée Générale)
14 et 15 OCTOBRE 2023

Lieu : Accueil Spiritain CHEVILLY-LARUE

Prochaine ENAD (Equipe Nationale d’Aumônerie Diversifiée)

Le …2023

Lieu : Rue Edmond Valentin à PARIS

Prochaines réunions d’ENA (Equipe Nationale d’Animation)

6 et 7 janvier 2023

10 et 11 février 2023

10,11,12 mai 2023

ENA session d’été

septembre 2023

Lieu : Rue Edmond Valentin à PARIS

Prochains CR (Comité de Rédaction du VE)

décembre 2022
janvier 2023
février 2023
mars 2023

 

Lieu : conférence en ligne

« C’est par votre persévérance que vous garderez votre vie » édition du 13novembre 2022

EVANGILE de Jésus Christ selon saint Luc 21, 5-19)

En ce temps-là, comme certains disciples de Jésus parlaient du Temple, des belles pierres et des ex-voto qui le décoraient,
Jésus leur déclara : « Ce que vous contemplez, des jours viendront où il n’en restera pas pierre sur pierre : tout sera détruit. »
Ils lui demandèrent : « Maître, quand cela arrivera-t-il ? Et quel sera le signe que cela est sur le point d’arriver ? » Jésus répondit :
« Prenez garde de ne pas vous laisser égarer, car beaucoup viendront sous mon nom, et diront : ‘C’est moi’, ou encore : ‘Le moment est tout proche.’ Ne marchez pas derrière eux ! Quand vous entendrez parler de guerres et de désordres, ne soyez pas terrifiés : il faut que cela arrive d’abord, mais ce ne sera pas aussitôt la fin. » Alors Jésus ajouta : « On se dressera nation contre nation, royaume contre royaume. Il y aura de grands tremblements de terre et, en divers lieux, des famines et des épidémies ; des phénomènes effrayants surviendront, et de grands signes venus du ciel. Mais avant tout cela, on portera la main sur vous et l’on vous persécutera ; on vous livrera aux synagogues et aux prisons, on vous fera comparaître devant des rois et des gouverneurs,
à cause de mon nom. Cela vous amènera à rendre témoignage. Mettez-vous donc dans l’esprit que vous n’avez pas à vous préoccuper de votre défense. C’est moi qui vous donnerai un langage et une sagesse à laquelle tous vos adversaires ne pourront
ni résister ni s’opposer. Vous serez livrés même par vos parents, vos frères, votre famille et vos amis, et ils feront mettre à mort certains d’entre vous. Vous serez détestés de tous, à cause de mon nom. Mais pas un cheveu de votre tête ne sera perdu. C’est par votre persévérance que vous garderez votre vie. »

 

 

COMMENTAIRE

Aujourd’hui, la Parole de Dieu nous invite à rendre témoignage de l’espérance qui est en nous. Saint Luc nous propose d’attendre avec persévérance, dans la confiance en Dieu : voilà l’espérance ! Et si notre attente est vraie, elle devient témoignage pour ceux qui nous entourent, témoignage par notre parole, témoignage par nos actes.

 ♦  ¨ Par notre parole : nous sommes invités à dire notre foi en Jésus-Christ qui est ressuscité d’entre les morts et qui vient nous ressusciter avec lui. Osons  regarder la croix de Jésus qui n’est plus un signe de mort, mais le signe de la Vie. Offrons toute notre vie, offrons-nous, nous-mêmes devant cette  croix glorieuse.

♦ ¨ Témoigner aussi par nos actes, par notre charité. L’Eglise appelle tous les hommes à construire une civilisation de l’amour. Nous sommes invités à être proches des hommes et des femmes avec qui nous vivons, en particulier, les plus défavorisés. Aujourd’hui, que ferons-nous ? Si nous disons que nous aimons Dieu , que faisons-nous pour nos frères et soeurs ?

 

 

Nous remercions vivement le père Gérard Naslin, prêtre du diocèse de Nantes, pour le partage de ce texte